Chaire de transfert de connaissances coeur/poumons

Agrandir la policeRéduire la police
 

Diabète

Définition et nom

Qu'est-ce que le diabète ?

Le diabète est un désordre de l'entrée normale du glucose (sucre) à l'intérieur des cellules ayant pour conséquence une hyperglycémie, c'est-à-dire une concentration élevée de glucose (sucre) dans le sang. L'hyperglycémie est expliquée par absence ou une diminution du taux d'insuline. L'insuline est une hormone produite par le pancréas dont le rôle est de permettre l'entrée du glucose dans les cellules de l'organisme, afin qu'il puisse agir comme une source d'énergie.

Il existe deux catégories de diabète : le type 1 et le type 2.

  • Le diabète de type 1 (diabète insulino-dépendant ou juvénile) touche 10% des personnes ayant un diabète. Il apparaît habituellement chez les enfants et les jeunes adultes et est caractérisé par une absence totale d'insuline.
  • Le diabète de type 2 (diabète non insulino-dépendant) touche 90% des personnes diabétiques. Le diabète de type 2 est présent surtout chez les adultes au-delà de la quarantaine. Depuis quelques années, on le rencontre de plus en plus chez des personnes jeunes qui souffrent d'obésité. Il est le résultat d'un long processus qui peut s'étaler sur plusieurs années. Il est précédé d'une phase que l'on nomme «intolérance au glucose». Cette phase survient lorsque le corps réagit moins bien aux effets de l'insuline et doit travailler davantage pour contrôler la glycémie, c'est-à-dire la concentration de sucre dans le sang. Lors de cette période, les glycémies sont légèrement supérieures aux normes (voir section « Comment le médecin pourra-t-il confirmer que je fais du diabète ? »). Toutefois, au fil du temps, le pancréas peut finir par s'épuiser et ne pas réussir à maintenir la glycémie dans des valeurs normales, d'où l'apparition du diabète de type 2.

Cause

Quelle est la cause du diabète ?

Diabète de type 1

À ce jour, les causes exactes du diabète de type 1 demeurent inconnues. Toutefois, dans la plupart des cas, les cellules bêta du pancréas (cellules productrices d'insuline) sont détruites par le système immunitaire. Plusieurs études sont en cours afin de comprendre les raisons et les causes de cette attaque. Pour le moment, l'hypothèse d'une prédisposition génétique et de facteurs liés à l'environnement est envisagée dans le développement du diabète de type 1.

Diabète de type 2

Le diabète de type 2 est d'origine multifactorielle et il est étroitement lié à l'obésité, à la sédentarité (inactivité physique), à l'âge, aux antécédents familiaux, à l'ethnie et au diabète de grossesse.

Prévention et intervention

Quelles sont les manifestations du diabète ?

Les manifestations du diabète sont liées principalement à la présence de l'hyperglycémie (taux de sucre élevé), soit un effet d'un diabète mal contrôlé.

Chez les personnes ayant un diabète de type 1, les principaux signes cliniques associés à l'hyperglycémie sont :

  • La polyurie : urine abondante
  • La polyphagie : faim constante
  • La polydipsie : sensation de soif
  • Une perte de poids inexpliquée

Chez les personnes ayant un diabète de type 2, la plupart du temps aucun symptôme n'est ressenti lors de l'hyperglycémie. Toutefois, chez certaines personnes, les mêmes symptômes que chez les diabétiques de type 1 peuvent être observés.

La prise en charge de l'hyperglycémie est primordiale puisque les complications associées peuvent entraîner le développement de maladies coronariennes, d'accidents vasculaires cérébraux (AVC), de la vasculopathie périphérique (atteinte des vaisseaux sanguins), de la neuropathie (atteinte des nerfs), de la néphropathie (atteinte des reins), de la rétinopathie (atteinte des yeux), de dysfonctions sexuelles et d'hypertension artérielle.

Comment le médecin pourra-t-il confirmer que je fais du diabète ?

En mesurant la glycémie lors d'une prise de sang à jeun. La glycémie est considérée comme normale en dessous de 5,6 mmol/L. Lorsqu'elle se situe entre 5,7 et 6,9 mmol/L, il s'agit de la phase d'intolérance au glucose et, au-delà de 7,0 mmol/L, il est question de diabète. On peut également effectuer une prise de sang et mesurer l'hémoglobine glyquée (les globules rouges sucrés) afin de faire le diagnostic de diabète. Une deuxième analyse peut être nécessaire pour confirmer le résultat obtenu.

Comment se traite le diabète ?

Le diabète ne se guérit pas, il se contrôle. Le diabète de type 1 se traite exclusivement par l'injection d'insuline plusieurs fois par jour. Quant au diabète de type 2, la modification des habitudes de vie, principalement l'activité physique et l'alimentation, ainsi qu'un traitement pharmacologique oral ont des effets bénéfiques sur la glycémie, en la diminuant. Dans le cas où le contrôle de la glycémie n'est pas optimal, l'ajout d'injections d'insuline peut être nécessaire. Pour toute personne désirant intégrer un programme d'activités physiques, il est important d'en aviser le pharmacien afin de connaître les interactions possibles entre l'activité physique et la médication prise.

Ressources

Pour en savoir plus sur le diabète de type 1 et 2, consulter le site www.diabete.qc.ca ou consulter un Centre d'enseignement sur le diabète.

Liens utiles

Documents

Conférence Grand Public - Votre diabète à coeur

Paul Poirier, cardiologue, IUCPQ

Le coumadin

Isabelle Taillon, pharmacienne, IUCPQ

 
 
 

Site internet par