Chaire de transfert de connaissances coeur/poumons

Agrandir la policeRéduire la police
 

Embolie pulmonaire

Définition et nom

Qu'est-ce que l'embolie pulmonaire ?

L'embolie pulmonaire se définit par l'obstruction brusque d'une partie du flot sanguin pulmonaire par du matériel entraîné par la circulation sanguine. Dans la majorité des cas, l'embolie pulmonaire résulte du détachement d'un caillot s'étant préalablement formé dans une veine d'une jambe (thrombose veineuse profonde).

Cause

Quelle est la cause de l'embolie pulmonaire ?

Certaines personnes présentent une prédisposition à développer une embolie pulmonaire puisque leur sang présente des anomalies favorisant la formation de caillots. Cette présence d'anomalies, généralement transmise génétiquement, est appelée thrombophilie. Lorsqu'il n'y a aucun facteur de risque supplémentaire, on dit qu'il s'agit d'une embolie pulmonaire idiopathique. Néanmoins, l'embolie pulmonaire survient fréquemment en présence de facteurs de risque qui sont : l'immobilisation prolongée, une chirurgie récente, la grossesse ou la prise d'hormonothérapie ainsi que la présence d'autres maladies telles qu'une insuffisance cardiaque ou un cancer.

Prévention et intervention

Quelles sont les manifestations de l'embolie pulmonaire ?

Les principaux symptômes que l'on retrouve dans l'embolie pulmonaire sont : l'essoufflement, une douleur thoracique et plus rarement des crachats sanguins, une perte de conscience ou de la température.  Des symptômes de thrombophlébite peuvent également être observés incluant de l'enflure, de la douleur ou de la rougeur au niveau du mollet ou de la cuisse.

Comment le médecin pourra-t-il confirmer que je fais une embolie pulmonaire ?

Par le questionnaire, l'examen physique ainsi que certains examens permettant de documenter la présence de caillots dans les vaisseaux pulmonaires.

Comment se traite l'embolie pulmonaire ?

Le traitement est généralement initié par l'héparine intraveineuse ou sous-cutanée, suivie par une anticoagulation orale (Coumadin). Le but de ce traitement est d'éviter la progression ou la formation de nouveaux caillots alors que le corps humain se charge lui-même de faire fondre les caillots déjà existants. Dans certaines formes plus graves d'embolie pulmonaire, un médicament permettant d'accélérer la fonte du caillot est utilisé (thrombolyse). Dans tous les cas, le Coumadin sera poursuivi. La durée optimale de l'anticoagulation sera variable en fonction de la présentation clinique, des facteurs de risque sous-jacents et du risque d'effets secondaires avec cette médication.

Ressources

Pour en savoir plus sur l'hypertension pulmonaire, consulter un Centre d'enseignement sur l'hypertension pulmonaire.

 
 
 

Site internet par