Chaire de transfert de connaissances coeur/poumons

Agrandir la policeRéduire la police
 

Rhinite

Définition et nom

Qu'est-ce que la rhinite ?

La rhinite est une inflammation de la muqueuse des parois nasales. Dans sa forme aigüe elle peut être d'origine infectieuse, mais dans sa forme chronique, la rhinite est souvent d'origine allergique (ex : « rhume des foins ») et s'accompagne souvent d'une conjonctivite, inflammation de la membrane qui recouvre l'oeil et l'intérieur des paupières; on parlera alors de rhinoconjonctivite. Elle peut également s'accompagner d'une inflammation chronique des sinus; on parlera alors de rhinosinusite.

Quelles sont les manifestations de la rhinite ?

Elle se présente le plus souvent sous forme d'un écoulement nasal et congestion nasale, de picotements et d'éternuements ainsi qu'en présence de conjonctivite associée, par une irritation avec rougeur, larmoiement et démangeaison des yeux. Parfois les symptômes sont peu marqués et non reconnus.

Cause

Quelle sont les causes de la rhinite ?

La rhinoconjonctivite allergique est une réaction de l'organisme au contact de certaines substances auxquelles la personne est sensibilisée allergique. Lorsque la substance à laquelle le sujet est allergique entre en contact avec les anticorps présents dans la muqueuse du nez ou de la conjonctive, il se produit alors un oedème (enflure) de la muqueuse nasale (congestion nasale) et une augmentation de la production de sécrétions nasales. Certains allergènes, comme les pollens, sont saisonniers, mais la poussière et les moisissures peuvent causer la rhinite à longueur d'année. Parfois la rhinite n'est pas d'origine allergique et on n'en connait pas vraiment l'origine ; on parlera parfois de rhinite vasomotrice. Chez certaines personnes, surtout asthmatiques,  la rhinite pourra s'accompagner de « polypes nasaux », petites formations de tissu inflammatoire pouvant obstruer le conduits nasaux.

Prévention et intervention

Comment le médecin pourra-t-il confirmer que je fais une rhinite?

Ceci se fera en notant les symptômes ci-haut mentionnés. Une rhinoscopie (le médecin regarde dans le nez avec un appareil adapté pour cet examen) peut être faite, surtout pour visualiser s'il y a présence de polypes. Des radiographies des sinus peuvent être demandées si on suspecte une sinusite associée. Des tests d'allergie pourront identifier si la personne est allergique à certaines substances.

Comment se traite la rhinite ?

Le traitement consiste d'abord à éviter les facteurs déclencheurs, comme les allergènes chez les personnes allergiques, et à prendre certains médicaments, tels les inhalateurs de corticostéroides nasals, les anti-histaminiques et parfois le montélukast si asthme associé. Des vaccins désensibilisants (immunothérapie) sont parfois prescrits lorsque les allergies sont peu nombreuses et surtout causées par les acariens ou les pollens. Pour la rhinite non allergique, on essaie parfois un inhalateur d'ipratropium nasal.

 
 
 

Site internet par