Chaire de transfert de connaissances coeur/poumons

Agrandir la policeRéduire la police
 

Maladies valvulaires

Définition et nom

Les maladies valvulaires désignent l'ensemble des maladies touchant les valves cardiaques. Les valves cardiaques sont des structures mobiles qui séparent les quatre cavités du cœur et dont le rôle est d'assurer le passage du sang dans le sens normal (elles jouent un rôle de «soupapes»). Il existe quatre valves : la valve aortique, la valve mitrale, la valve tricuspide et la valve pulmonaire. Il arrive que l'une ou plusieurs de ces valves ne fonctionnent pas correctement. Deux types d'incidents mécaniques les menacent :

  • Le rétrécissement (ou sténose) : l'ouverture insuffisante de l'orifice des valves freine alors le passage du sang.
  • La fuite (ou l'insuffisance) : la fermeture insuffisante des valves entraîne une fuite responsable d'une régurgitation (reflux) de sang dans le mauvais sens.

Ces deux lésions peuvent être associées pour un même orifice, ce qui constitue une maladie valvulaire.

Cause

Quelles sont les causes des maladies valvulaires ?

Différentes causes existent en fonction du type de valve :

  • Dégénérescence liée à l'âge;
  • Rhumatisme articulaire aigu (R.A.A.);
  • Malformations de naissance (souffle au cœur connu depuis l'enfance);
  • Infections (endocardites);
  • Maladies cardiaques s'accompagnant de modifications du fonctionnement normal des valves : insuffisance cardiaque, suites d'infarctus.

Prévention et intervention

Quelles sont les manifestations des maladies valvulaires ?

Les maladies valvulaires peuvent se manifester par un essoufflement à l'effort, puis au repos, par la présence d'angine de poitrine, par des pertes de connaissance (sténose aortique), par des palpitations, par de l'œdème pulmonaire, ainsi que par de l'insuffisance cardiaque. On peut également reconnaître les maladies valvulaires à l'auscultation par l'existence d'un souffle de rétrécissement ou de régurgitation, ou par un rythme cardiaque irrégulier.

Comment le médecin pourra-t-il confirmer que j'ai une maladie valvulaire ?

En général, les troubles valvulaires peuvent être diagnostiqués à partir d'une description des symptômes et d'un examen médical. Les troubles valvulaires produisent souvent un murmure très caractéristique, appelé « souffle », qui peut être décelé à l'aide d'un stéthoscope. Si votre médecin soupçonne la présence d'un trouble valvulaire, il prescrira probablement quelques tests additionnels parmi les suivants :

  • Électrocardiogramme (ECG);
  • Échocardiogramme;
  • Résonnance magnétique cardiaque;
  • Radiographie thoracique;
  • Cathétérisme cardiaque.

Comment se traite la maladie valvulaire ?

Les troubles valvulaires peuvent être pris en charge de nombreuses façons. Le médecin décidera du traitement qui vous convient le mieux en fonction de votre âge, de votre état de santé général et de la gravité de votre problème. Chez certains individus, le traitement consiste en la prise de médication combinée à une modification des habitudes de vie. D'autres auront besoin d'un traitement plus intensif, comme une intervention chirurgicale, pour effectuer la réparation ou le remplacement d'une valve.

Ressources

Reportages télévisés

27 mars 2011
Dr Pibarot dirige la Chaire de recherche en maladies valvulaires cardiaques

Ce reportage est une gracieuseté de RDI (Radio-Canada).

 
 
 

Site internet par