Chaire de transfert de connaissances coeur/poumons

Agrandir la policeRéduire la police
 

La douleur thoracique

Définition et nom

Qu'est-ce que la douleur thoracique d'origine cardiaque ischémique?

La douleur ischémique est une douleur associée à l'ischémie. L'ischémie est une insuffisance ou un arrêt de la circulation sanguine (et donc des nutriments essentiels transportés par le sang) vers un tissu. C'est le manque de sang au coeur.

La sensation de douleur perçue est appelée angine. Il n'existe pas de rapport constant entre l'intensité de la  douleur angineuse et la gravité de l'ischémie (une grande douleur ne signifie pas une ischémie très grave, tout comme une douleur modérée peut résulter d'une ischémie importante). Cependant, toute modification à la hausse de l'intensité, de la fréquence et de la durée des crises angineuses doit faire craindre l'imminence d'un infarctus du myocarde.

Qu'est-ce que la douleur thoracique d'origine cardiaque, non ischémique?

C'est une douleur ressentie à la hauteur de la poitrine; elle provient du coeur, mais n'est pas causée par un problème d'alimentation en oxygène (donc pas d'ischémie). Bien que certaines soient très sérieuses, elles ne mènent pas nécessairement  et automatiquement à un infarctus.

Qu'est-ce que la douleur thoracique non cardiaque?

Comme son nom l'indique, la douleur thoracique non cardiaque est une douleur se produisant dans le tronc, souvent à la hauteur de la poitrine, mais ayant une origine autre que le coeur. 

Cause

Quelle est la cause de la douleur cardiaque d'origine ischémique?

La douleur cardiaque causée par l'ischémie est le signal du coeur indiquant son manque d'oxygène et de nutriments dont il a besoin pour fonctionner.  Elle tend donc à disparaître lorsque les besoins du coeur diminuent. Cela arrive lorsque les vaisseaux sanguins irriguant le coeur (les coronaires) se bouchent partiellement ou complètement, limitant ainsi la quantité de sang pouvant circuler et empêchant que toutes les cellules cardiaques reçoivent l'oxygène dont elles ont besoin. Ces rétrécissements des coronaires peuvent être dues à des plaques d'athérome (cholestérol accumulé dans l'artère et la bouchant peu à peu) ou à des caillots formés ailleurs dans le corps et bloqués dans ces petites artères.

Quelle est la cause de la douleur thoracique d'origine cardiaque, non ischémique?

La cause de la douleur dépend de quel mal on souffre; par exemple, dans le cas de l'anévrisme disséquant de l'aorte, la douleur est due au déchirement de l'artère (semblable à un déchirement de la peau) alors que pour une péricardite, la douleur est celle de l'inflammation du péricarde (elle ressemble davantage à une brûlure).

Prévention et intervention

Quelles sont les manifestations de la douleur cardiaque d'origine ischémique?

L'angine de poitrine est une douleur localisée au centre de la poitrine, sourde, angoissante, produisant une sensation de pression, de serrement « en dedans ». Elle irradie surtout du côté gauche, de l'épaule en passant par la face interne du bras jusqu'à l'annulaire et au petit doigt. Toutefois, une douleur au pouce et des fourmillements dans les doigts n'appartiennent pas aux symptômes de l'angine. Les sites de douleurs suivants, dit atypiques, sont aussi fréquemment associés à l'angine: cou, mâchoires, gencives, centre du dos, épaule droite et face interne du bras droit, parfois sensation de pression en ceinture au centre du tronc.

La douleur angineuse est déclenchée par l'effort, les émotions, les rapports sexuels et les repas. Elle survient plus facilement par temps froid. Elle dure de quelques secondes à quelques minutes et cesse au repos ou une à deux minutes après la prise d'un médicament qui dilate les vaisseaux sanguins, la nitroglycérine (TNT). Il faut donc suspecter un effet placebo de la nitroglycérine lorsque celle-ci n'agit qu'après cinq à dix minutes. Les symptômes de l'angine et de l'infarctus du myocarde sont souvent les mêmes. Par contre, une douleur thoracique qui dure plus de 20 minutes laisse supposer un infarctus du myocarde imminent. L'infarctus du myocarde est ce qui est appelé en langage courant la « crise cardiaque ». Il implique la mort d'une partie des cellules du coeur.

L'angine en position couchée survient au repos, plus régulièrement la nuit, parfois à heure fixe; accompagnée de difficultés respiratoires, elle signifie en général une maladie étendue des artères du coeur ainsi qu'une dysfonction du ventricule gauche. Le ventricule gauche est la partie du coeur chargé d'expulser le sang oxygéné vers tous les organes.

Quelles sont les manifestations de la douleur thoracique non cardiaque?

Douleurs thoraciques non cardiaques : Ces douleurs sont souvent bien localisées, sans irradiation (ne vont pas vers les bras ou le cou), aiguës (vives et de courte durée) tel un coup de poignard, comme dans les troubles suivants : arthrose et troubles de la posture, douleurs reliées à un problème d'épaule, zona, inflammation du cartilage des côtes et traumatismes.

Douleurs d'origine émotionnelle : Elles sont très fréquentes et apparaissent souvent dans la région de la pointe du coeur (donc son point le plus bas), de façon généralement diffuse. Elles ne surviennent pas à l'effort, mais plutôt suite à celui-ci, lorsque le sujet est au repos. La douleur peut durer des heures ou même des jours. d'autres symptômes de la respiration, de la circulation, de la digestion et de l'excrétion y sont souvent associés.

Maladies de la plèvre et des poumons : La douleur qui origine de l'enveloppe pulmonaire, la plèvre, est aiguë, bien localisée et augmentée par la respiration profonde, la toux ou le rire.  Elle cause parfois de la dyspnée (essoufflement).  Elle peut rester localisée ou se répandre vers l'épaule ou le dos.

Maladies digestives : Les spasmes de l'oesophage causent des douleurs constrictives (comme un serrement) dans la poitrine accompagnées de difficulté à avaler et parfois de renvois. Ces douleurs irradient parfois dans les deux bras et sont soulagées par la nitroglycérine. Toutefois, au contraire de l'angine de poitrine, elles ne sont pas déclenchées par l'effort, mais souvent par la déglutition (le fait d'avaler). 

Le reflux gastro-oesophagien cause une brûlure qui « monte » dans la poitrine; elle est calmée par les antiacides, mais aggravée par la position couchée et apparaît généralement après les repas. Il est rare que l'ulcère de l'estomac et de l'intestin, la colique du foie ou la pancréatite stimulent une douleur thoracique similaire à un infarctus du myocarde.

Comment le médecin pourra-t-il confirmer que j'ai une douleur cardiaque d'origine ischémique?

  • Histoire médicale et examen physique
  • Coronographie
  • Électrocardiogramme au repos (standard ou Holter 24h selon les cas)
  • Tests à l'effort (tapis roulant)
  • Scintigraphie myocardique
  • Échocardiogramme
  • Tests sanguins (à l'occasion)

Comment le médecin pourra-t-il confirmer que j'ai une douleur thoracique d'origine cardiaque, non ischémique?

Plus vous pouvez décrire avec précisions votre mal, meilleur peut être le diagnostique du médecin. Il convient de noter la fréquence et la durée de vos douleurs, leur localisation le plus précisément possible, si elles sont diffuses ou localisées, comment elles apparaissent et si vous avez noté des facteurs précipitant ou des facteurs de soulagement. Le médecin pourra ensuite effectuer quelques-uns ou tous ces tests :

  • Examen physique
  • Tests sanguins
  • Échocardiographie
  • Électrocardiogramme au repos (standard ou Holter 24h)
  • Radiographie thoracique
  • Échographie transoesophagienne (parfois)

Comment le médecin pourra-t-il confirmer que j'ai une douleur thoracique non cardiaque?

  • Examen physique
  • Tests sanguins
  • Électrocardiogramme au repos
  • Tests à l'effort (tapis roulant)

Comment se traite la douleur thoracique d'origine cardiaque, non ischémique?

Encore une fois, le traitement va dépendre de la cause de la douleur. Il peut consister en une opération chirurgicale, l'implantation d'un pacemaker, la prise de médication (bêta-bloquants, diurétiques, inhibiteurs calciques) et dans de rares cas une transplantation cardiaque ou un remplacement de valve.

Quelle est la cause de la douleur thoracique non cardiaque?

Elle est souvent due à une inflammation mais, dans le cas de la douleur d'origine émotionnelle, elle provient de l'esprit et non d'une atteinte corporelle. Toutefois, s'il n'est pas moins important de traiter cette douleur, elle ne représente pas un danger immédiat.

Comment se traite la douleur thoracique non cardiaque?

Selon ce qui sera diagnostiqué, les traitements peuvent varier de la prescription d'analgésiques (ex. anti-inflammatoires), d'inhibiteurs de la pompe à protons et d'antiacides à celle de certains antidépresseurs prouvés efficaces contre quelques douleurs abdominales et de consultation pour la douleur émotionnelle.

 
 
 

Site internet par