Chaire de transfert de connaissances coeur/poumons

Agrandir la policeRéduire la police
 

Alvéolite allergique

Définition et nom

Qu'est-ce que l'alvéolite allergique? Quelles sont les principales formes?

Certaines allergies sont bien connues : le rhume des foins, l'asthme allergique, les dermatites de contact, les allergies alimentaires ou aux médicaments, etc. L'alvéolite allergique est, de par sa rareté et sa présentation, peu connue. Avez-vous déjà entendu parler du Poumon du Fermier, ou de la maladie du pigeonnier? L'alvéolite aux oreillers de plumes ou à la tourbe? La maladie de l'écorce d'érables ou de l'été? Une alvéolite allergique c'est une inflammation du poumon qui survient de 3 à 8 heures après l'exposition au milieu causal.

Cause

Quelle sont les causes et mécanismes de développement de l'alvéolite?

L'alvéolite est causée par une réaction exagérée (allergique) à des fines particules organiques dans l'air que le sujet respire. Ces particules sont soient des microorganismes (bactéries, moisissures) ou des protéines d'oiseaux (pigeon, oie, canard, perroquet). Chose surprenante les protéines de poules ou poulets ou de mammifères ne causent pas l'alvéolite.

Prévention et intervention

Quelles sont les manifestations de l'alvéolite?

L'alvéolite se présente sous différentes formes. La forme aigue qui survient de 3 à 8 heures après l'exposition se manifeste par de la fièvre, des frissons, et un manque d'air (dyspnée). Ces symptômes, qui arrivent souvent en fin de journée, durent quelques heures et s'estompent par la suite. Souvent, le tout est redevenu normal le matin suivant  mais si le sujet retourne à l'environnement qui a causé la maladie, par exemple une grange laitière, le tout va recommencer. Certains patients n'auront pas cette forme aigue mais vont développer, au cours des jours ou des semaines, de la dyspnée, de la toux et une perte de poids. Cette forme, de même que  la répétition de poussées aigues, peuvent entrainer des dommages permanents aux poumons (emphysème et ou fibrose)

Comment le médecin pourra-t-il confirmer que je fais une alvéolite?

Pour confirmer le diagnostique de l'alvéolite, le médecin doit d'abord y penser. De la toux, de la fièvre et de la dyspnée font penser à une infection. Une histoire clinique qui comprend des questions sur l'environnement est essentielle. Lorsque la maladie est soupçonnée, elle pourra être appuyée par la démonstration d'anticorps dans le sang du sujet contre l'allergène responsable. Un examen clinique aidera à supporter ce diagnostique qui sera confirmé par une radiographie à haute résolution et un prélèvement de liquide pulmonaire à l'aide d'une bronchoscopie.

Comment se traite l'alvéolite?

La seule façon de guérir l'alvéolite est d'éliminer le contact avec l'allergène. Ceci est relativement facile quand il s'agit  par exemple d'un oiseau domestique, mais peut s'avérer plus difficile lorsque  le  milieu de travail, ( ferme, tourbière, usine de transformation de bois, etc.) en est responsable. Le port du masque respiratoire à haute puissance de filtration de particules très fines peut constituer une solution mais celui-ci est souvent très inconfortable. Le seul médicament efficace est un corticostéroide (cortisone) qui doit être donné oralement. Ce traitement, du à ses effets secondaires, n'est pas recommandé sauf pour de courtes périodes en attendant d'éliminer le contact.

Ressources

 
 
 

Site internet par